Suite de Notre Jardin Avant, pendant et pour les jours d’après le confinement, le projet continue.

(actualisé le )

En février 2020, les élèves de 5ème et 4ème ont commencé à travailler, pour leur troisième trimestre, la suite du projet "Notre Jardin" qui avait été initié au collège il y a un an.

Ils ont tout d’abord visionné et pris connaissance de trois documents :

a) Un documentaire remarquable, "L’homme des arbres et des haricots verts", film primé plusieurs fois en festivals, réalisé en une dizaine d’années par Andrea Trivero, qui dirige l’association "Pace Futuro" à Biella en Italie, et participe à la direction de Cittadellarte-Fondazione Pistoletto, avec laquelle le collège Paul Eluard est en collaboration depuis un an, au point d’être devenu officiellement "Ambassadeur du Troisième paradis" de Michelangelo Pistoletto.

b et c) Le discours de Greta Thunberg à la conférence internationale sur le Climat à l’ONU en 2019 https://www.youtube.com/watch?v=W4e5l-XUmfI et son manifeste « Rejoignez-nous »

les élèves vont travailler par le dessin, l’échange, l’écrit, etc., sur le plus possible de modalités d’application des préoccupations environnementales dans la vie quotidienne du collège.

Ce travail visera aussi à étendre au sein de l’établissement, le champ des espaces d’expression visuelle, écrite, orale, écocitoyenne, en plaçant "l’art au centre d’une transformation sociale responsable" (thématique de l’exposition actuellement en cours à Cittadellarte-Fondazione Pistoletto).

Parmi les idées déjà apparues dès les premiers cours :

A) Créer des tableaux d’affichage écologiques, en contreplaqué made in France fournisseur français, https://jr-contreplaque.fr/index.php , œuvre d’art dessinée par des élèves pour le hall d’entrée où s’est affiché le premier dispositif sur le jardin en juin 2019. Sur ces panneaux pourrait être tenu par les élèves, sans créer un sur-travail au personnel d’entretien pour le décollage des scotchs sur le marbre noir - importé d’Angola et découpé au Portugal (!) -, un « Journal du Jardin » travaillé par les moyens graphiques et l’écrit, éventuellement aussi en langues étrangères…

B) Créer pour certaines salles du collège des tableaux noirs en panneaux de contreplaqué de peuplier fin et léger (3 mm made in France), peints avec une peinture noire pour tableau noir made in Normandie, à base d’huile et d’eau non toxiques, produits localement par des agriculteurs, collés avec des colles non ou peu polluantes au dos d’un des battant des tableaux blancs existants, et utilisables avec des craies blanches et de couleurs, produites en Champagne.

C) Remplacement des feutres de nos tableaux :
Les feutres que nous utilisons actuellement sont produits au Japon, pleins de produits toxiques, non recyclables, non rechargeables, polluants, s’usent vite, et sont jetés par centaines chaque année pour être incinérés et produire des particules fines toxiques.
Nous pouvons les remplacer par des feutres made in France dans le Nord de la France, non toxiques, rechargeables ; 1,10 euros le feutre et 0,80 euros la recharge, le feutre dure longtemps avant d’être vide. Fournisseur français craies et feutre :
http://www.unbureausurlaterre.com/craies/11136-craies-blanches-rondes-boite-de-10.html

D) Continuation du travail de l’an dernier sur la ligne de vêtement du troisième paradis de Michelangelo Pistoletto : certain-e-s élèves souhaitent développer un travail de stylisme plus abouti en vue d’un défilé de mode au collège : patron, machine à coudre, etc., ...
Il sera possible par la suite de partir d’étoffes recyclées et, grâce au soutien de Cittadellarte-fondazione Pistoletto, d’un rouleau de tissu en viscose produit à partir de pulpe de bois (provenance d’usine en Autriche) qui pollue 60 fois moins à produire que le coton.

E) Des élèves ont proposé de supprimer la pochette plastique autour de la couverture des carnets de correspondance. Elles sont très vite très abîmées et sont régulièrement jetées, remplacées tout au long de l’année, ce qui fait, multiplié par 600 élèves chaque année, une quantité de plastique non recyclé rejeté dans l’atmosphère et finissant dans nos poumons par incinération considérable. l’idée proposée par des élèves est de choisir un carton recyclé pour la couverture et d’y imprimer l’état d’avancement de notre Jardin, par exemple cette année les plantations effectuées les 12 et 13 mars 2020.

Un élève a par exemple envoyé par Internet pendant le confinement un dessin très valable. Un autre est intervenu en conseil des éco délégués dans le collège. Un autre à rédigé une réflexion avec un projet sur les arbres, d’autres ont pensé travailler sur le papier d’imprimante utilisé par milliers de feuilles chaque année, en préférant un papier recyclé, d’autres ont voulu dessiner une signalétique simple et colorée pour distinguer entre eux les niveaux (1er étage, 2ème étage, etc.) du collège, d’autres voulaient créer un espace d’expression au coeur du collège, sous forme de panneaux en bois de peuplier contreplaqué légers installés dans le hall.

Une idée d’une élève dessinée l’an dernier va peut-être servir à une action artistique dans la cour, peindre au pochoir dans la cour par ponctuations, le signe du Troisième paradis de l’artiste Michelangelo Pistoletto, à l’aide de peintures blanches naturelles, produites en Normandie. ce dessin à même le sol, accompagnera par un dessin au sol appropriable par des évènements pédagogiques, des bacs de plantation en bois disposés aux endroits de la cour les plus compatibles avec l’espace de liberté des élèves pendant les récréations, et les manoeuvres du véhicule de la sécurité incendie...

Pour montrer que ce projet est une création par délégation de l’artiste Michelangelo Pistoletto, concept dont il est justement l’auteur, sont présentées ici quelques "Troisèmes paradis" déjà réalisés évoquant aussi "Notre Jardin" en divers lieux du monde. Vaste dessein au sein duquel le collège Paul Eluard, ses élèves, ses enseignants et les parents, toute la communauté éducative, pourront participer.

Ces dernières images ne sont pas des travaux d’élèves mais bien des réalisations et actions internationales du Troisième Paradis de l’artiste et de Cittadelarte-fondazione Pistoletto, présentées à tire d’exemple du processus au sein duquel le collège Paul Eluard prend place en tant que premier établissement du secondaire au monde reconnu "ambassadeur du Troisième Paradis". J’ai joint pour information le logo du collège Paul Eluard, inspiré du Troisième Paradis de Michelangelo Pistoletto, et retenu par un vote du Conseil d’Administration du 2 juillet 2019 entre neufs propositions sélectionnées parmi 300 travaux d’élèves de 5ème et 4ème.

Tous ces projets, qui devaient aboutir à une présentation au Conseil Départemental des Hauts de Seine dans le cadre des "Trophées Idées Juniors" dédiés cette année à l’environnement, et qui fait l’objet d’une demande d’aide auprès des services départementaux des espaces verts, ont été interrompus ou très ralentis par le confinement. Mais cela reprendra dès que possible... C’est une préoccupation, une réflexion et une création à venir qui ne lâcheront pas les élèves, leurs parents et les enseignants au cours de leur vie.

La fondation Cittadellarte-Fondazione Pistoletto, avec laquelle le collège a travaillé cette année en arts plastiques en vue d’un vaste programme interdisciplinaire à venir autour de "Notre Jardin", a fait paraître un article détaillant les productions réalisées pendant deux ans :

visible ici :